Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 20 avril 2010

Stylo américanosophe



Petite pensée pour mon frère qui, grâce à l'Eyjafjallajökull, a fait une pause dans sa quotidienneté -comme bon nombre de gens- pour découvrir une oeuvre d'art, le magnifique Golden Gate. Il ne l'entend peut-être pas de cette oreille, étant coinçé à San Francisco...

vendredi 9 avril 2010

"Fatigué des Trojans"ou le fair-play universitaire...


"Tu t'es trompée de T-shirt!", rigole Karlee, ma copine du bureau des étudiants internationaux de LMU, alors que je me promène toute californienne, bronzée dans mon beau T-shirt vintage UCLA. Naïve, je ne relève pas. Plusieurs semaines après, je tombe sur un article particulièrement virulant. Ouïe, je m'exposais le nez au vent à une guerre clanique.

Le Loyolan,très sérieux journal de la fac depuis 1921 a publié le mercredi 10 février 2010 un article intitulé "Fatigué des Trojans". Après avoir précisé que les couleurs de LMU étaient bien bordeaux "cramoisi" et bleu marine, et non pas rouge cardinal et or comme celles des Trojans de USC, le rédacteur développe les raisons de son énervement flagrant devant les étudiants qui se promènent sur le campus de LMU avec les couleurs et sigles de USC.

Les principales facs de Los Angeles sont UCLA et USC. Elles combattent gentiment, sous des airs polis et bien pensant, en se disputant à qui mieux mieux la beauté du campus, le nombre de fast food présents sur le campus, les fêtes étudiantes -sans alcool, bien sûr!- qui sont évidement des fêtes de charité,sans oublier le nombre de zéros sur les taux des droits universitaires - on n'a rien sans rien. Les porte-étendards sont les confréries, sororités et équipes de sport. UCLA et USC se distinguent par leur équipe de football, et LMU, qui ne se tient pas si loin dans la bataille, pour son équipe de basket et son équipe féminine de Waterpolo.

Petite note: je vais nage une fois par semaine, alors qu'elles s'entrainent... Dans le temps que je mets pour faire une longueur, elles en ont fait quatre... et encore, sans les bras...

Malgré ma mauvaise volonté avérée, j'ai été agréablement surprise par la bonne ambiance du sport à la fac: elle est toujours festive et chaleureuse. Hélas,je lis dans cet article que "USC is a rival, not our big brother school". Sortez vos armes!!

L'article développe sous forme de match, en comptant les points, les avantages d'une fac sur l'autre. Et j'apprends que LMU vaut mieux que USC pour: la verdure de son campus - super, arrosez à fond le Sud de la Californie!- "les jésuites bien habillés" (sic!)la sécurité du campus en dehors de la ville plutôt qu'en centre-ville, le sport et l'emblème qui est le lion (contre un cavaliers troyen).

En pensant d'abord à une blague - "ha ha, ils sont très fort en second degrès, ces américains!" - j'ai réalisé que ça n'en était pas une, et que certains étudiants placent leur fierté dans un T-shirt : "I don’t want to see anymore USC paraphernalia strutting around campus. All you USC fans better keep your pride hidden, or at least put an LMU shirt right over it. Now that the score is out, LMU no longer accepts Trojan fans" "We only accept Lion pride here". L'article se termine par cette menace.

C'est bizarre, je suis pourtant persuadée que dans Le Code d'honneur du Lion affiché partout dans la fac, on parle de fraternité, de charité, et même de fair-play...

Mais je n'ai pas assez bien décrit l'article, c'est une perle. Allez le lire: http://www.laloyolan.com/opinion/totally-tired-of-trojans-1.2148175

Au bon souvenir de cet hiver




La nageoire caudale d'une baleine qui plonge...