Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 14 septembre 2010

Dépassée par les destinations...

Alors que nous sommes en septembre, j'en suis encore à raconter nos voyages de mai. J'ai tellement de temps à rattraper, et surtout beaucoup de destinations. A venir, la fin de notre grand tour par Bryce Canyon et Zion Canyon, puis Big Sur, Carmel, et Yosemite... tout ça en attendant Hawaï!
Il ne s'agit que des voyages: j'ai tellement de choses à raconter, à part ça!
J'espère en tout cas continuez à vous embarquer avec nous autant que possible!
See ya soon pour de nouvelles aventures

Lower Antelope Canyon

Antelope Canyon, Page et le Lake Powell

Les gens nous avaient certifiés qu'une étape au Lake Powell était plus que nécessaire. C'est magnifique, paraît-il, et l'on peut s'y baigner!

Après Monument Valley, nous avons donc filé en direction du Lake, en s'arrêtant toutefois au Lower Antelope Canyon: au pied d'une usine éléctrique de la ville de Page, les Navajos font visiter un étroit couloir de roche rouge et sculptée par l'eau. Vue de l'extérieur, le site ne se soupçonne pas, mais la balade dans les recoins sableux du canyon devient une petite aventure spéléologique assez amusante.

Il fait plutôt chaud quand nous arrivons au Lake Powell,le niveau de l'eau est bas, le paysage est lunaire, sans ombre. Le site de camping est une immense dalle de goudron plantée sur du sable poussiéreux, sans aucun camping-car: tout le monde s'est installé près du lac, sur la "plage". Ils ont sorti les télés, les barbecues à gaz, le matériel de pêche. Y a même un chat en laisse. Ils en sont à préparer le repas du soir, parce que oui, c'est vrai, il est quand même 17h! alors après avoir trouvé une place derrière un gros RV, au risque de s'enliser, on a glissé nos pieds dans la vase glauque et chaude de l'eau du Lake Powell. Non, à part Renaud, personne n'ira dans l'eau...

La soirée s'annonçant funky dans l'Utah,chez les mormons, nous partons faire la fête à Page,de l'autre côté de la frontière, dans l'Arizona. Créée en 1957 pour accueillir les ouvriers du barrage de Glen, la petite ville est située "à l'endroit où les arbres meurent d'effroi", comme disent les indiens... Effectivement, l'endroit à l'air assez mort, mais les quelques bars ont l'air bien sympa. Guidés par le Routard, nous trouvons un vrai bar de locaux - des indiens Navajo qui nous accueille à bras ouvert, c'est le moins qu'on puisse dire. Après un câlin "hug" au videur Navajo, nous apprecions un ptit groupe "garage" qui joue des classics rocks et des compos. Très bons! Le bar se peuple et les gens dansent... Cécile avec un vieux tatoué aux moustaches tressées. Et moi j'ai oublié l'appareil photo.

mardi 7 septembre 2010

Sur les ondes cet été, la plage

Le sud de la Californie produit pas mal de ptits groupes de surfeurs plagistes cool et tranquilles. Bien sûr, les deux emblêmes So Cal sont Sublime qui viennent de Long Beach, et No Doubt, qui viennent d'Anaheim. Cette été, on a entendu beaucoup de Lay me down, par les Dirty Heads, accompagné de deux mecs de Sublime. Voilà le goût de la vie ici.