Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 22 septembre 2009

Patience

Nous venons juste d'emmenager dans notre camping de luxe et je n'ai plus de connexion internet. Je suis contrainte et forcee d'ecrire de la fac, sur un clavier americain sans accents ni rien ! Je n'ai toujours pas avec moi mes magnifiques photos de la fac...... et sortant d une semaine clouee au lit - j ai bien cru a une grippe A - je suis surtout entre la redaction de deux papiers pour mon cours de philo sociale et politique. Sans parler de mes piges ! Voila les dernieres nouvelles neuves ; il va falloir attendre un peu pour la suite de nos aventures. Il y a encore plein de choses a raconter. Tellement de choses a dire sur la clim' , la fac, ma voiture, tout ca !
Je vous embrasse tous et a la prochaine tres vite !

lundi 14 septembre 2009

Home sweet home


Après 9 visites d'appartements, nous avons enfin trouvé notre chez nous. Nous habiterons bien à Manhattan Beach. Les appartements proposés étaient souvent immenses, certes, mais très miteux, partout des fenêtres pourries avec un grillage crasseux - une moustiquaire - des moquettes bouclette beige sale, des "cuisines" et salles de bains collantes et jaunies et surtout, le rêve américain, un éléctroménager dont ils sont tellement fiers qu'il n'a pas été changé depuis les 50's. les plaques, les fours, c'est que du bonheur ! tu mets Elvis dans ta cuisine et c'est gagné, retour dans les années où Madame attendait à la maison son GI de mari qui sauvait le monde. D'une manière générale, pour tout, ils sont restés dans les années 50. Après avoir laissé passer un appart' fait pour nous, la semaine dernière - ici, faut dire "oui" tout de suite, ils connaissent pas l'étude de marché - nous avons donc choisi un appart' d'une propreté très honorable et éléctroménager récent. Bon, le style c'est pas ça, mais on fera de la déco... Le salon est super, et on voit la mer derrière les amas de fils de téléphone et éléctriques. Ici, on enterre pas les fils, et on refait pas les routes... 50's. Malgré tout, ça s'appelle "Manhattan", avec la plage en prime, en bas de la rue. Et on de la place pour vous et vos surfboards, venez !

jeudi 10 septembre 2009

Petite dédicace...

Je tiens aujourd'hui à remercier mes chers parents - merci papa, merci maman - d'avoir préparé, durant toutes ces années, mon adaptation à un pays tellement étrange, plein de curiosités et de dépaysement. Les séries et les films n'ont pas menti. Merci de ne pas avoir éteint la télé quand les Simpson, Daria, le Prince de Bel air, la fête à la maison, Clueless - j'en passe et des meilleures - m'apprenait la vie là-bas, de l'autre côté. Tout est pareil. C'est de la folie ! Ils boivent, mangent, s'habillent, parlent comme dans les séries. La Loyola Marymount University est le temple du cliché américain. La pompom girl - cheereleader - est là, blonde et sourire ultrabright. En attendant mes épisodes facs et mes photos, allez un peu voir le site http://www.lmulions.com/trads/loyo-cheer.html Bref, si vous voulez voir à quoi ça ressemble, la vie in LA mettez vous devant la télé ! Observation en milieu naturel. Mes séries préférées passent d'ailleurs en boucle toute la journée sur plein de chaînes différentes.Youpi. Les média ont attisés ma curiosité, et je reste surprise, tous les jours, de voir à quel point ça se confirme. J'en veux plus. Je reste toujours et encore plus curieuse. Merci la télé merci les scénaristes. Les meilleures analyses sociologiques jamais réalisées. Avec le second degrès, la subvertion et l'ironie en plus...

mercredi 9 septembre 2009

La résidence Marriott



La résidence Marriott's : des petits carrés de maisons duplex, séparés par des allées parcourues d'écureuils agressifs. Salon cuisine chambre salle de bain et placard en bas, et en haut, chambre salle de bains et placard. Les fenetres ne s'ouvrent pas.... et il ne faut surtout pas que la lumière rentre. Des gros rideaux blindent les fenêtres. La clim' est glaciale. La piscine est un trou dans le béton de 3 m par 1,50... Sinon, le truc mortel, c'est le ptit déj' à volonté qu'on peut prendre dans le patio. Il y a de tout ; pancakes donnuts baggels muffins scones sirop d'érable sirop de maïs beurre de cacahuette confiture gauffres et chatilly. Céréales ignobles - celles pour les enfants le sont particuliérement - et muesli trop bon. Crème, cream cheese. Porridge. riz, sauce soja, soupe Miso, saucisses, steack hachés scrambled eggs, patates sautées aillées aux herbes, cheddar liquide, sauce salsa et tabasco pour arroser tout ça. Et pour le reste, pain de mie, fruits, yaourts, jus, thé vert qui sent l'algue - j'adore ça - café, lait entier ou sans gras et beurre. J'ai essayé pas mal de trucs, mais on est plutot dernière partie, en sachant que je me retiens difficilement devant les saucisses, les pancakes et les oeufs. Petite note: ils rajoutent du lait dans les oeufs. Il faut vite qu'on parte d'ici ! le petit déj' va me tuer !!! argh.........

Rock'n'Venice


Venice Beach, c'est les puces de St Ouen le long de la plage, en moins R'n'B, et le coucher du soleil sur le pacifique en plus. Il y a des vieux babas, des indiens... Ils écoutent Nirvana, Hole et Led Zeppelin. On y trouve beaucoup de choses, des fringues très rock - pas trop punk c'est vraiment pas leur culture.... - des cuirs, des maillots de bains aux couleurs USA, et des enfants de 4 ans qui jouent de la batterie, et d'autres artisteries. Sur Abbot Kinney, ça devient carrement bobo du marais. Il y a des super boutiques de fringues, de déco, des purs trucs alternatifs et des resto italiens. Entre les boutiques de pipes à eau et les tatoueurs, on a trouvé une yeshiva !! C'est n'importe quoi ! Les flics se balladent à cheval sur la plage, déguisès en sheriff. Yeeee haaaa!!!!

Avion


Nous sommes arrivés au LAX - Los Angeles International airport - à 1 pm heure locale, après environ 11 heures d'avion. Ce n'était pas une partie de plaisir, mais je n'ai jamais rien vu d'aussi beau, je crois: Le Groenland, le nord du Canada, le Nunavut. A couper le souffle. Les larmes aux yeux. On voit les montagnes enneigées, les fjords profonds, la terre déchiquetée dans la mer et les immenses plaques de glaces sur un miroir. Puis une constellation de lacs et de riviéres. J'en ai oublié d'avoir peur.